Deux vues sur la Tour de l’Horloge


Comment ça fonctionne

Cet article interactif décrit comment faire de belles photos de la Tour de l’Horloge dans le Vieux-Port de Montréal.

En cliquant sur les petites photos, des textes supplémentaires apparaissent pour donner davantage d’information au sujet de celles-ci. La petite maison permet de revenir à l’écran initial. Les flèches en forme de main permettent de passer d’un écran à l’autre. Il y en a quatre en tout dans cet article.

Les animations sont compatibles avec les navigateurs suivants:

  • Safari 5+
  • Mobile Safari for iOS 4.3.1+
  • Chrome 9+
  • Android 2.3+
  • Firefox 3.5+
  • IE 6+
  • Opera 11.10+

De nuit
Si vous avez essayé, il est possible que les photos que vous avez prises ressemblent à celles-ci. Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour en savoir davantage et sur la maison pour revenir à cet écran.
Si on la photographie de près, elle n’entre pas bien dans la photo et ses deux tours ressemblent à des cornes de rhinocéros sectionnées par un quelconque braconnier.
Photographier la Tour de l’Horloge dans le Vieux-Port pose un défi particulier.

Si on la photographie de loin, elle se perd au milieu d’un stationnement, d’une marina, d’une plage avec ses parasols et de la Biosphère. Tous ces éléments distrayants l’empêchent de ressortir dans toute sa splendeur.
une première vue ☞
De près
De loin
Si on la photographie la nuit, l’éclairage intense à sa base fait disparaître toute la subtilité de sa structure.
☜ le défi
Une première vue

Un ciel bleu n’est pas nécessairement la meilleure condition pour faire de la belle photo. Cette photo prise lors d’un matin maussade par Danielle Bombardier, une de mes étudiantes, a un aspect beaucoup plus dramatique.

Il est pourtant possible de faire de belles photos de ce magnifique monument. Il faut cependant se lever tôt, car le meilleur moment pour le photographier est juste avant et juste après le lever du soleil. Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour en savoir davantage et sur la maison pour revenir à cet écran.
Environ une demi-heure avant le lever du jour, lorsque le ciel a commencé à s’éclaircir, le contraste avec l’éclairage de la tour diminue, de sorte que l’appareil photo peut saisir toutes les subtilités de la lumière.
une seconde vue ☞
Le secret pour éviter l’effet corne de rhinocéros est de faire se chevaucher légèrement les deux tours. Pour obtenir le meilleur effet, il faut se placer très près de la petite tour et utiliser un grand angulaire. Il n’est pas nécessaire d’avoir un gros appareil: un iPhone a exactement l’angle de vue qu’il faut! Cliquez sur les vignettes pour en savoir davantage et sur la maison pour revenir à cet écran.
Sur cette photo, prise juste après le lever du jour par Jeanne-Mance Cloutier, la lumière douce du soleil levant fait ressortir les détails des tours. Les tons bleutés des ombres s’opposent aux teintes orangées du soleil.
Une seconde vue

☜ une première vue
géographie ☞
Là encore, une mauvaise température est notre meilleure amie. Cet autre matin, lorsque Carole Harvey a pris cette photo lors d’un bref éclairci juste avant la pluie, l’éclairage de la tour, qui n’était pas encore éteint à cause de la lumière faible, se mariait à la lumière du soleil pour créer les bordures dorées qu’on aperçoit sous les corniches au sommet de la tour.
La base de la tour perd ses détails lorsqu’on la photographie trop tard dans la nuit.
Il faut se positionner au bord de l’eau, à l’intersection de la rue qui longe le hangar.

De la rue de la Commune, c’est trop loin pour faire une photo intéressante.
☜ une seconde vue
Il faut se placer près de la petite tour et lui faire chevaucher légèrement la grande tour.
L’effet cornes de rhinocéros se produit lorsqu’on est trop loin des deux tours.
Cliquez sur les cibles pour en savoir davantage au sujet de l’endroit où les photos ont été prises.

Cette entrée a été publiée dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.