Blogue

12

Avr

Mentorat photo: nourrir sa passion

0 |

Au fil du temps, j’ai fini par me retrouver avec des milliers de photos… J’ai appris les techniques, amélioré mes outils, exercé mon œil et rencontré des gens tellement inspirants. Puis est venu ce temps où je sortais moins mon appareil, par manque d’inspiration, paresse… C’est à ce moment que le Mentorat photo m’est apparu comme étant l’élan dont j’avais besoin pour sortir de ma léthargie.

Denise Champoux

Montréal en lumière, pour le thème Architecture nocturne.

Et maintenant… Je continue à prendre plaisir à vivre ces moments pour la création, les rencontres et les découvertes. Plaisir aussi à travailler et découvrir à travers les logiciels ma vision, faire le choix de mes coups de cœur et le plus important, partager mes images avec des collègues amateurs qui ont fait une démarche similaire durant la même période. En fait, c’est le mentorat photo qui m’allume depuis les deux dernières saisons.

Créativité, recherche, autonomie, partage, appréciation et apprentissage sont au menu pour continuer de m’améliorer. En revisitant mes projets soumis depuis le tout début, je remarque vraiment une nette évolution à tous points de vue. De plus, le mentorat photo s’est avéré un stimulant extraordinaire pour sortir toute l’année.

Denise Champoux

Épicerie à l’eau, pour le thème Faire du beau avec du laid.

Le cadeau: grandir en appréciant également le travail des mes collègues. Ensemble, on s’offre à chaque rencontre notre petit mini gala photo commenté par Serge et nos pairs le tout dans une atmosphère de collégialité sans compétition.

Merci à Marie-Claude pour la suggestion et à Serge pour la réalisation.